Voir le musée de la photographie à Charleroi

musée de la photographie

Parmi les destinations intéressantes du Belgique, Charleroi est absolument à privilégier. Cette ville abrite de nombreux lieux impressionnants à découvrir, à l’instar de la rue de la Montagne et de l’Abbaye d’Aulne. Pour les amateurs d’art, le musée de la photographie les surprendra sûrement de par ses magnifiques collections d’ouvrages artistiques.

Focus sur le musée de la photographie de Charleroi

L’inauguration du musée de la photographie de Charleroi a été effectuée en 1987 dans l’ancien carmel néo-gothique de Mont-sur-Marchienne. Il s’agit d’un centre d’art contemporain de la Fédération Wallonie-Bruxelles. S’étendant sur une superficie d’environ 6 000 m², cet établissement est connu comme étant le plus vaste et l’un des plus importants musées de la photographie du continent européen. Il compte près de 2 millions de négatifs et 80 000 photographies. Plus de 800 clichés y sont exposés permanence illustrant le passé de la photo depuis les daguerréotypes jusqu’aux démarches artistiques les plus récentes. Le musée abrite deux vastes chapelles où les visiteurs verront des représentations thématiques de grande envergure de caractère monographique et historique. Ces articles sont généralement consacrés à la création contemporaine. Le musée conserve aussi des milliers d’appareils photographiques qui appartiennent à des époques diverses. À noter que le musée de la photographie se trouve dans un magnifique cadre.

Admirer les expositions du musée de la photographie de Charleroi

Les voyageurs souhaitant rejoindre le musée de la photographie de Charleroi en voiture pourront visiter ecopark.be/fr/ pour réserver un véhicule. Lors de la découverte de cet établissement, les touristes verront différentes œuvres belges et internationales. Parmi les articles intéressants à découvrir dans cet établissement figure le Nu féminin d’Auguste Belloc vers 1855. Il y a également la fameuse photo de la dépouille mortelle de l’Empereur Maximilien du Mexique après son exécution. Elle a été prise en papier albuminé par le photographe François Aubert en 1867. Cette photo a permis d’attester la mort de l’Empereur ainsi que la défaite politique de Napoléon III à cet égard. Le musée expose aussi la photo des « Chutes du Niagara » qui a été attribuée à Platt D.Babitt entre 1854 et 1870. Les visiteurs ne manqueront pas non plus d’y admirer les daguerréotypes de Modeste Winandy représentant les habitants de Marchiennes au Pont vers 1847.

Les autres collections du musée de la photographie de Charleroi

Lors de la visite du musée de la photographie, les touristes trouveront d’autres collections intéressantes. Parmi celles-ci, il y a la photo de la lune prise sur papier collodionné par Adolphe Neyt en 1869. L’établissement expose aussi les arènes d’Arles photographiées sur papier albuminé vers 1855 par Édouard Denis Baldus et le portait de George Sand pris par Nadar (Photoglyptie) en 1864. Les voyageurs y verront également la photo de Wilhelm Von Gloeden intitulée Sicile et les photos de Norbert Ghisoland. Ces dernières présentent particulièrement le portrait de quatre ouvrières de la mine au Borinage en 1921 qui s’intitule « Vive Sainte Barbe ». Dans ce musée, les visiteurs découvriront également le pictorialisme, le célèbre Nude ainsi que l’Éloge du carnage du surréaliste Marcel Lefrancq.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *